Vérités divines

Pourquoi sommes-nous deuxième Nation de Dieu ?

(Message du 20 mai 2000)

Par rapport à quoi l’Eternel Dieu a-t-il choisi sa deuxième Nation ? Qu’est-ce qui prouve que nous sommes effectivement sa deuxième Nation ?

Si l’on réfléchissait bien, les gens n’allaient plus se poser la question de savoir pourquoi nous sommes choisis pour faire partie de la deuxième Nation de Dieu.

C’est parce que Dieu a quitté là où son Fils est né. En se référant à l’histoire de la naissance de Jésus, on nous dit que les trois rois mages avaient vu une étoile de l’Eternel Dieu, pour une première fois au monde, qui les guidait. C’était pour une première fois, une grande merveille. C’est évidemment cette étoile qui les a conduits là où Jésus est né. Et quand ils sont arrivés sur les lieux où cette étoile était suspendue au ciel, ils y ont trouvé Joseph, Marie et le nouveau-né. En fait, c’était pour leur montrer là où le Christ, le Sauveur est né. Mais au fil du temps d’après cette merveille, cette étoile a quitté là où Jésus est né, pour se diriger et s’implanter au Congo Brazzaville, plus précisément à Kibossi et plus exactement au Mont Kari-Kari, la Belle Cité. Je dis bien que cette merveille, cette étoile, restera éternellement là où elle s’est implantée sous la forme d’une grande et terrible lumière. Si nous étions des blancs, cette Cité serait même bien aménagée, entre autre, avec des fleurs.

 

 

Voilà pourquoi, si nous sommes la deuxième Nation, c’est parce que Dieu est venu s’installer définitivement au Congo Brazzaville, plus précisément à Kibossi Gare et plus exactement au Mont Kari-Kari, là où il n’y a que de l’herbe. C’est quasiment dans les mêmes conditions que Jésus est né.

Rien n’est plus beau que de rester à côté de Dieu, ton Créateur. Si on pouvait réaliser un tel privilège, on serait plus que content.

Quelques mois après l’implantation de cette étoile au Congo Brazzaville, Dieu a donné la vie éternelle, la paix. C’est à nous de lui en être reconnaissant.

Cette montagne étant trois fois sainte, il est formellement interdit d’y mettre la saleté.

 

Par ailleurs, ceux qui participent à l’évolution de l’œuvre de Dieu, seront des chefs, des grands chefs, au retour de Jésus. A cet effet, pour faire quelque chose, ne demandez pas l’avis de l’autre. Satan peut passer par ton mari ou ta femme pour t’en dissuader. Bien qu’Elus, chacun a sa part de responsabilité en rapport avec ce qu’il a semé ici sur terre.

 

 

Si vous dépensez au nom de Dieu, en l’honneur de l’Eternel, la dépense n’est pas vaine. Dieu vous le rendra, puisque vous œuvrez pour la bonne marche de sa mission, sa parole. Si l’Association ou la section veut faire quelque chose, tu contribues ; bien que l’argent soit difficile, Dieu te donneras davantage des moyens. Parce que tu veux contribuer à son œuvre. Il est le riche des riches.

 

Mais si quelqu’un est avare, Dieu ne peut pas lui donner les moyens. Dieu lit dans nos cœurs ; il lit nos pensées. A celui qui veut aider ou contribuer à la bonne marche de l’Association, Dieu lui donnera davantage des moyens. Les sacrifices que nous payons, Dieu nous les rend. Sauf si tu as de mauvaises pensées. Mais, à ceux qui pensent à Lui, aux progrès de son œuvre, Dieu donne toujours. On ne voit Dieu qu’à travers ce que nous faisons pour Lui.p

La bieramycine : un remède universel

Dans la compréhension du commun des mortels, l’usage de l’alcool serait incompatible avec le culte ou la prière. C’est pour cela que dans la plupart des églises, il est interdit d’en consommer même en dehors du culte. Ce n’est pourtant pas une prescription biblique, en dehors de quelques catégories de serviteurs de Dieu dans des circonstances bien décrites. Il convient de savoir qu’en toute chose, c’est l’abus qui est condamnable. Dans certaines traditions, l’alcool est un médicament puissant et précieux. Dans les temps bibliques, à cause de certains abus, l’alcool avait été interdit dans le culte par Dieu lui-même. Actuellement, pour des âmes averties, rien d’étonnant que Dieu revienne cette fois-ci avec la « bieramycine », car il en a la maitrise et « il sait ce qu’il fait et il est sûr de ce qu’il fait ».

Lire la suite...

Carte de visite Asla-OPH

  Adresse : Association LOUZOLO Amour OPH - 02, rue Delamart Moukondo - BP : 1062 Brazzaville - République du CONGO 

  Tel : +242 06 661 56 76  /  06 662 66 74 

  Mail : info@aslaoph.com

Conception OFIS